Expo: touchée en plein coeur par Carotide

J’espérais que ce jour où j’écrirai un article sur cette artiste viendrait….
Et ça y est, on y est, j’ai la pression!

L’enjeu est multiple pour moi car il me faut à la fois poser les mots justes sur son travail, y mêler mon ressenti et espérer vous trouver sensible à son art qui moi me saisit. Dur, dur le challenge!

Tous les goûts sont dans la nature… peut être… Elle, s’attache à la sublimer à sa manière avec poésie, romantisme et toujours cette petite touche « dark » que j’affectionne tant!

Si j’écris aujourd’hui cet article c’est que Carotide va exposer ses oeuvres sur les murs de mon shop et ça, ça n’a pas été une mince affaire, pour moi en tous cas.

J’ai découvert son travail dans la boutique d’un ami disquaire, Damien de La Cellule Records, dont elle a dessiné le logo et plusieurs autres visuels pour des évènements de la caverne d’Ali Baba du vinyle.

J’ai tout de suite été subjuguée par son style unique très « rock », sombre et pourtant si émouvant et rempli de sensibilité.

Cette expo n’aurait pu jamais avoir lieu… En effet, j’étais littéralement terrorisée à l’idée de contacter la miss pour lui proposer cette collaboration et c’est dans un contexte assez loufoque que j’ai pu passer à l’acte.

Je me faisais tatouer au printemps dernier par la très talentueuse Sola qui était ce jour là accompagnée de son « apprentie »… Je comprends au bout de quelques minutes qu’il s’agit de Carotide et dans l’intimité du box de tatouage, je me laisse aller à lui confier mon admiration pour son travail et ma proposition d’exposition.

Elle semble étonnée par mon appréhension à la contacter et en même temps ravie par cette idée! Je découvre alors une fille toute simple, gentille, abordable et presque réservée, moi qui craignais d’avoir à faire à une artiste version « inabordable »! En un après-midi, l’affaire est dans le sac, je me répands en remerciements et elle, semble heureuse aussi.

Son univers est fascinant… Avec ce pseudo anatomique, il faut lire le rôle vital que joue la carotide, celui d’amener le sang oxygéné du coeur vers le cerveau. « Illutrations du coeur à la tête et bien plus… » selon ses mots.

Ses illustrations donnent à réfléchir sur la condition animale mais aussi environnementale et humaine pour lesquelles elle mène une action militante à travers son art.

Dans cette nature qui l’inspire, elle y retrouve aussi des signes ancestraux liées aux croyances et aux magies séculaires.

Elle y puise quantité d’éléments symboliques et décoratifs qui accompagnent délicatement ses dessins quand ils n’en deviennent pas l’élément principal, le propos même de son oeuvre.

En noir et blanc, parfois colorés à l’aquarelle ou la gouache, souvent sur fond couleur « kraft », ses dessins sont reconnaissables entre mille. La patte de l’artiste est bien là, dans cet univers enchanté mêlant nature bienveillante, magie envoutante et propos affuté.

Certaine de ses oeuvres affichent d’ailleurs un engagement assumé, son illustration se trouvant alors accompagnée d’une citation appuyant son thème.

Son bestiaire est digne des cabinets de curiosités que j’affectionne tant: géants des mers, oiseaux majestueux des lacs et des étangs, insectes aux couleurs vives…

Quant à ses personnages, ils n’ont rien à envier aux héros burtonniens! Envoutants et mystiques à souhait, ils inspirent à la fois frissons et admiration par leur beauté enchanteresse littéralement fascinante et leur morphologie surréaliste.

Carotide exposera donc ses oeuvres au shop, Maï B. Atypique Concept, à Toulon au Mourillon dés vendredi 28 Juillet, soirée lors de laquelle nous vous invitons à boire un verre avec nous lors du vernissage-apéro « Welcome » dès 19h

Vous pourrez découvrir également à cette occasion le travail de la créatrice de maroquinerie Diazon.

Et pour suivre le travail de Carotide, c’est par là:

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

un petit commentaire ?...