Un monde qui me fascine: des travestis et drag queen des années 90 aux queer des années 2010

Attention, je n’écris cet article ni pour choquer, ni pour être jugée et surtout pas en prétendant connaître mon sujet sur le bout des doigts, bien au contraire.

J’ai simplement envie d’écrire un post sur ce thème qui fait partie des univers que j’affectionne. Une chronique de mes découvertes à travers les années…

Alors rien ne vous oblige à lire la suite, je vous annonce juste le programme: films, musiques, évènements, artistes … Mes références à moi sur le sujet…

Mes premières affinités avec le monde travesti

Je devais avoir environ 8 ans quand j’ai vu pour la première fois un film qui deviendra mon premier film culte travesti: la cage aux folles…

la cage aux folles afficheOutre le fait que je riais aux éclats, déjà à cette époque, l’esthétique kitch et too much de cette comédie me faisait craquer.

(et oui je suis une vrai fille, j’aime les costumes, les plumes, les paillettes, les coiffeuses qui débordent de produits de beautés et de maquillage, les imprimés animaliers pour une déco cosy… 😉 , le spectacle, tout ce qui brille !! )

la cage aux follesMes icônes, c’était elles… ces travestis, féminines à outrance et pourtant si fragiles, si sensibles… et si attachantes

J’ai du voir ce film en VHS (tu vois ça date!!) une bonne vingtaine de fois, avec toujours le même émerveillement… Celui de voir un conte de fées

Une soirée à St Tropez dans un cabaret transformiste

Invitée par des amies de mes parents à diner, je les accompagne dans un lieu encore inconnu pour moi: un cabaret diner-spectacle travestis.

Ce lieu était mythique à l’époque à Saint Tropez et se nommait joyeusement: Chez Babou

Pour la première fois, j’ai assisté à un vrai show, avec lumières,costumes et musiques, de travestis tous plus glamour les uns que les autres.

Leur sens du spectacle et de la fête, leur théâtralité m’attire… Ce sont de vrais artistes aux multiples talents.

La magie a opéré et je deviens définitivement subjuguée par ces « filles » de la nuit.

Quand les drag queen sortent des tubes

C’est à la même période environ que le grand public découvre les drag queen.

On les rencontre au hasard des rues des quartiers noctambules, dans les bars et boites de nuit où ils font des entrées remarquées.

Ils prennent possession du petit écran notamment avec le tube « Let me be a drag queen » de Sister Queen en 1995

Ce morceau fera un « carton » et restera pendant plusieurs semaines en tête des hits!

Intemporels, mes films travestis préférés

Comment ne pas citer les films qui ont été, pour moi, des films cultes tant par leurs répliques, que par leur mise en scène, le jeu des acteurs et l’univers qu’ils proposent…

Pédale Douce: des répliques cultes, une brochette d’acteurs irremplaçables

pédale douce afficheJe ne vous mentirais pas si je vous disais que je connais les dialogues de ce film par coeur!

Et pour cause, c’est un de mes films CULTES!!

Les acteurs sont exceptionnels dans des rôles taillés sur mesure. Les répliques hilarantes vous hantent.

On oscille entre le côté festif et débridé des travestis et leurs états mélancoliques.

Les personnages sont si attachants qu’on aimerait les avoir comme amis.

La bande son est parfaitement « collée » au thème.

Pour moi, c’est un des classiques du genre, indémodable et qui a très bien vieilli.

Chouchou, travesti assumé

L’arrivée sur les écrans du film adapté du personnage de Gad Elmaleh « Chouchou » le place en digne successeur des comédies sur les travestis.

Vu en avant-première, les spectateurs, à la fin du film, sont debout et applaudissent… l’écran!!!

affiche chouchouBien que l’histoire soit un peu rocambolesque, le personnage de Chouchou est parfaitement maitrisé par Gad Elmaleh.

Mes passages préférés: le cabaret bien sûr mais aussi les discussions avec la psy qui soulèvent des questions simples aux réponses pourtant si complexes.

Une vrai humanité se dégage du film et les positions prises par le scénario sont novatrices (un curé bienveillant, l’intégration totale d’un transsexuel dans son emploi, un mariage mixte…)

Ok c’est une comédie et la vie réelle est bien plus dure mais on ne peut qu’espérer qu’il ait été visionnaire.

Pas si Grave, travesti et policier

Si vous n’avez jamais vu ce film qui ne traite pas (que) de travestis, je vous le conseille vivement.

Les filles apprécieront le casting avec notamment Romain Duris (et les mecs aussi grâce à la splendide Léonor Varela)

affiche pas si grave

Ici, notre thème est abordé de manière originale: un officier de la gardia civil devient une diva du tango la nuit venue.

Cet homme qui passe, tour à tour, d’une virilité extrême à une féminité exacerbée est traité avec un humour, un franc parler et une normalité extrêmement appréciable 🙂

Un road-trip dépaysant en Espagne avec des paysages sublimes, de jolies histoires d’amour et des situations assez comiques… Ce film est très rafraichissant.

Découvert récemment, Priscilla folle du désert… (Merci les z’amis qui se reconnaitront)

J’ai découvert ce film le week end dernier et j’avoue que c’est lui qui m’a donné envie d’écrire cet article en me rappelant encore une fois comme je me sens proche de cette culture transformiste.

Priscilla_folle_du_desert_afficheCertes, ce film,comme les précédents, est une comédie mais bien moins légère.

Bien que « Priscilla folle du désert » offre des passages très drôles, l’ambiance est plus mélancolique.

Les états plus ou moins dépressifs des personnages, les passages où ils sont rejetés et stigmatisés, l’angoisse de devoir « gérer » une paternité confèrent à cette comédie un ancrage dans une réalité bien moins « rose » que ce qu’on a l’habitude de voir…

Même si, comme c’est un film (américain qui plus est!!) tout finit bien quand même!

Des musiques et des icônes récurrentes: culture travestie

Cette réflexion est,une fois encore, basée uniquement sur mon expérience, si superficielle soit elle, dans le domaine.

J’ai remarqué que certains morceaux, artistes ou styles de musique forment un répertoire incontournable du « genre ». En voici les principaux:

  • Dalida
  • Mylène Farmer
  • Madonna
  • Lady Gaga
  • musiques disco
  • chansons françaises des années 80 chantées par des femmes

De même et je pense que c’est lié, il me semble que les icônes des travestis sont toutes ultra-féminines, sensibles et souvent avec un destin tragique:

Aux chanteuses citées précédemment on peut ajouter:

  • Marilyn Monroe
  • Lady Diana

 

 La relève est assurée, travestis 2.0 appelé aussi Queer

Depuis quelques années, on ne dit plus « travestis » mais de plus en plus « queer ».

Ce mot nous vient des Etats-Unis (of course^^) et signifie à la base « étrange », « peu commun ».

Il est désormais très utilisé pour parler du monde homosexuel et transsexuel.

Etats-Unis: les nouveaux rappeurs en mode « Queer »

Aussi incroyable que cela puisse paraître à nous, français, connaissant le machisme lattant d’une grande majorité de rappeurs en France, il n’en est pas de même outre-atlantique où les rappeurs gays s’affichent et se font respecter.

En effet, un mouvement y prend de l’ampleur, le rap queer: un rap transgenre assumé et revendiqué.

On citera, en référence à l’article très documenté des Inrocks sur le sujet:

  • Mykki Blanco et son clip Wavvy à l’ambiance sulfureuse et glamour

Résolument rétro-kitch dans l’esthétique, ça envoie du lourd et c’est clairement mon favori 🙂

La danse transmet le message, Steven Cohen

Steven Cohen est, comme il aime à le rappeler, « blanc, gay, juif et Sud-Africain« …

A travers son art (la danse et la performance), il tente de faire évoluer les regards et les mentalités aussi bien dans son pays d’origine qu’à travers le monde (Paris, Avignon, New York…)

Il parade, travesti, à travers les villes, sur des talons vertigineux et quasiment à poil, tout comme son crane rasé (qui n’est pas sans rappeler la tonte infligée par les nazis dans les camps de concentration pendant la guerre).

Invité au festival d’Avignon, il y présente d’ailleurs une performance sur l’extermination des juifs et le travail de mémoire

steven cohen avignonPoursuivi en justice pour exhibitionnisme après son passage sur l’esplanade des Invalides à Paris, il n’en poursuit pas moins son oeuvre artistique engagée pour une plus grande tolérance.

steven cohen paris(Crédits photos: Le Monde)

Eurovision et Drag Queen: Conchita Wurst

Thomas Neuwirth alias Conchita Wurst ( prononcez « vourst » si vous n’avez pas fait d’Allemand à l’école comme moi^^ ça veut dire « saucisse » 😉 ) représentait l’Autriche au concours de l’Eurovision 2014.

Et elle a gagné!!

Depuis, les plus grands de la mode s’arrachent cette « femme à barbe » belle et sexy.

En Juillet dernier, elle a défilé pour Jean Paul Gaultier

conchita hurst jean paul gaultier défilé Karl Lagerfeld a lui aussi « craqué » pour cette diva à la beauté unique et déstabilisante.

conchita wurst karl lagerfeldconchita wurstForte de son succès, Conchita Wurst se produira cet automne sur les planches du célèbre cabaret parisien, le Crazy Horse, qui accueillera pour la première fois un travesti sur sa scène!

J’espère que cet article vous aura plu.

Il n’est en rien exhaustif et met juste en avant ma propre culture « Trans »

.D’ailleurs, j’ai peut être utilisé des termes à la place d’autres car les mots « drag queen », « travestis », « transsexuels »… reflètent tous des réalités différentes.

Merci de m’en excuser, j’ai voulu faire au plus simple et je vous renvoie à notre ami « google » pour les définitions exactes de chacun de ces termes.

Et vous, quelles sont vos références en la matière? Pourriez-vous nous faire découvrir d’autres « pépites » de l’univers travesti?

Je vous remercie d’avance pour les contributions que vous voudrez bien apporter en commentaires à cet article et qui permettront à tous d’étendre leur culture « queer » 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 réflexions au sujet de « Un monde qui me fascine: des travestis et drag queen des années 90 aux queer des années 2010 »

  1. Cet article est absolument génial, ça m’a rappelé de bons souvenirs ! Priscilla folle du désert était mon film préféré quand j’avais 15 ans, je reproduisais les chorés disco avec les copines :p
    Je suis touchée aussi par ce milieu car j’ai grandi avec deux amis gay qui m’emmenaient dans les boites gay de Marseille, de trop bons souvenirs, une super musique et une ambiance au top ! Meilleures boites de ma vie !!!!
    Bref MERCI Marie pour cet article nostalgie :p
    Si tu n’as pas vu la version américaine de la cage aux folles avec Robin Williams je te la conseille fortement !!!
    Biz Jeny

    Concours sur le blog * http://www.jenychooz.lautre.net/dotclear/index.php?post/2014/10/18/Concours-pour-gagner-des-bracelets-BottlePearl *

    • Merci Jenny, je ne suis pas vraiment étonnée qu’on ait des points communs aussi « originaux » que celui-là 😉 Je vais essayer de trouver la version américaine de « la cage aux folles » avec Robin Williams en plus, ça doit être du tonnerre!!
      Bises et à très vite

  2. Leur spectacle cabaret sont souvent magnifiques. Pour ce que tu dis de la musique je suis d’accord avec toi, ils sont friands(des) de ce genre de chanteuse, ambiguité, féminité provocatrice ? je ne sais pas.
    Par contre là où je n’arrive toujours pas à m’y faire c’est Conchita, la femme à barbe très peu pour moi désolée. Pourtant je suis plutôt ouverte d’esprit mais là ça passe pas 🙁

    • Conchita est très originale c’est vrai 😉 En plus elle accentue cette barbe avec son maquillage et malgré tout elle reste super belle!! Je pense que c’est ça qui te fait bizarre Bulle… En plus, pour en avoir vu en vrai, les femmes à barbes ont juste un petit peu de barbe genre comme un bouc de mec…Rien à voir avec Conchita… Mais si tu veux mon avis, ce n’est qu’un phénomène de mode et d’ailleurs elle dit bien que dans la vie quotidienne elle est un VRAI mec!!! (petit coup médiatique derrière tout ça peut être 😉 ) J’ai bien peur qu’elle ne dure pas… Par contre Steven Cohen est vraiment un artiste incroyable (j’ai encore vu un reportage sur lui sur Arte aujourd’hui!) Bises Bulle

  3. Je ne suis peut-être pas autant attirée que toi par ce monde qui, au fond de moi je pense, me fait aussi un peu peur. Mais ce que j’aime ici, c’est le spectacle permanent. Les tenues souvent très excentriques. Et le « j’ose tout, tout le temps ». Ton article est très cool !

  4. Super article ma belle j’en ai pas lâcher une miette du début à la fin d’ailleurs va falloir que je rattrape mon retard car je n’ai pas vu « pas si grave » et « Précillia dans le désert » ! A ratrapper d’urgence par contre je vois que pour les cultes on a bien les même et plus fan de la cage aux folles et de et de pédale douce tu trouveras pas je sais pas combien de fois je les ai vue et je les verraient encore car J’ADORE! En tout cas ton article et top et c’est rafraîchissant de lire aussi des articles qui change des sujets traditionnelles. <3

    • Merci Oré t’es adorable 😀 J’essaye de sortir des sujets habituels mais j’ai pas trop à me forcer en même temps 😉 Et puis si t’appelle ton blog « L’atypique Blog » t’as intérêt d’être à la hauteur!! ça met la pression 😉

  5. Je ne suis pas spécialement attirée par ce milieu (même si je n’ai rien contre) mais c’est vrai qu’il y a ce côté exubérant et spectacle et assez fascinant.
    J’ai honte mais je n’ai jamais vu La cage aux folles… Il est sur ma liste des films à voir depuis longtemps pourtant hein ! Je vais noter aussi Priscilla et Pas si grave que je ne connaissais pas 😉

    Par contre gros coup de coeur pour les 2 rappeurs ! J’adore !!!

  6. J’ai beaucoup aimé cet article!

    J’ai d’ailleurs moi même commencée à m’intéresser aux drag queens l’année dernière après avoir découvert Farrah Moan, aussi connue sous le nom de Cameron Ugh. (Je trouve qu’elle mérite d’être plus connue mais bon… ^^’).

    J’aime énormément cet univers et, malheureusement, je suis bien la seule chez moi… Mes parents ne comprennent pas du tout… ça fait du bien de voir que d’autres personnes pensent comme moi et que je ne suis pas seule 🙂

    • Génial Jessica!!! Je suis vraiment ravie d’avoir d’autres copines fan 😉
      Je ne connais pas Farrah Moan mais je vais filer me renseigner!! Merci pour cette contribution à ma culture « queer »
      Et ne t’inquiète pas, tu n’es pas la seule, on est plein 😉
      Merci et à bientôt
      Maï Be

un petit commentaire ?...