Mode: perfecto et bandeau

En vacances, j’aime particulièrement faire ce que je n’ai jamais le temps de réaliser quand je bosse.
Alors, même quand j’ai juste 4 petits jours de repos, j’en profite!

Nous avons posé nos pénates pour 2 jours à Nîmes et c’est devant les arènes que j’ai choisi d’immortaliser ce look qui me trottait dans la tête depuis un moment.

A l’origine de cette tenue, un constat sans appel: mon vieux blouson en cuir que j’avais depuis mes 18 ans était définitivement devenu trop étroit!

Il devenait indispensable de m’en trouver un nouveau pour affronter les frimas de l’automne. J’en voulais un classique, bien rock, dont je ne me lasserai pas de si tôt… Et je peux vous dire que j’ai eu du mal à mettre la main dessus!

Je ne trouvais que des blousons très (trop?) courts ou en « plastique » et même si la cause animale me parle, je ne suis pas prête pour le moment à délaisser la peau pour mes blousons, chaussures et sacs à mains…

J’ai trouvé l’heureux élu chez Zara. Son cuir souple, sa forme perfecto classique et sa longueur, tout était parfait! Même son prix, très correct pour le nombre d’années qu’on s’apprête à vivre ensemble.

Dans la foulée, j’ai aussi trouvé ce joli pantalon cigarette raccourci et fendu sur la cheville, dans un beau tissus à chevrons gris. Exactement ce dont j’avais envie cette année avec le retour des « pantalons de ville » aux tissus style lainage et aux imprimés trendy.

Le choix était vaste entre carreaux, pieds de poules, fines rayures… J’en ai pris deux que je ne lève plus! Ils sont parfaits au quotidien avec des baskets pour être à l’aise en ville et au boulot. Ils me suivront surement plus tard en saison avec des bottines.

Ce jour là, chez Zara, j’ai trouvé mon bonheur pour le haut et le bas!

Pas question de porter avec ces tons sombres un haut dans les mêmes couleurs! Je voulais absolument donner un coup de pep’s à cette tenue avec un top coloré. J’ai donc fouillé dans ma penderie et trouvé ce sweat oversize orangé discrètement rehaussé de paillettes de chez Camaïeu (collection printemps 2019).

Cette couleur, entre le orange et le rouge, a été une révélation pour mois à l’automne dernier lors d’un vide dressing. J’ai essayé (et acheté!) un pull de cette couleur et j’ai été bluffé par l’effet sur mon teint. Bonne mine garantie même sans maquillage!

Mais ce look ne serait rien sans le bandeau que je porte. Il m’a été offert par la marque française Lala Rita et depuis que je l’ai reçu, j’en suis folle amoureuse.

Quand je l’ai ouvert, j’ai été frappé par la qualité de ce produit: tissus épais, qui « se tient » à la perfection, beau volume, finitions de qualité pour un rendu parfait. Si tôt enfilé, si tôt adopté! J’adore son style un brin rétro, modernisé par ce tissus à chevrons noir et blanc si graphique.

J’adore les chapeaux et tous les accessoires pour cheveux, alors ce bandeau est vite devenu mon meilleur pote. Je le sors dès qu’il y a du vent, ce mistral glacé et violent que nous connaissons si bien dans le Sud. Il m’évite d’avoir les cheveux dans tous les sens. Il est génial aussi pour les jours où je n’ai pas eu le temps de me laver la tête. Je l’enfile et ni vu ni connu jusqu’au soir.

Avec un bandeau, ce qui est super c’est qu’il protège du froid, du vent, sans l’inconvénient majeur du bonnet: devoir l’enlever en intérieur et ressembler à un épouvantail décoiffé aux cheveux électrisés!

Les bandeaux et turbans Lala Rita sont fabriqués en France dans une multitude de tissus tous plus beaux les uns que les autres. Leurs formes intemporelles ont traversé les époques sans prendre une ride et confère un style unique à toutes les femmes.

J’ai hâte de savoir ce que vous pensez de cette tenue! Et puis aussi dites moi si vous êtes plutôt de la team bandeaux/bonnets ou de celle des têtes nues. Chacune son style, toutes différentes, c’est ça qui est bon!

Rendez-vous sur Hellocoton !

un petit commentaire ?...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.